Référencement : le spam, de l’histoire ancienne ?

 

Il y a encore quelques années, les stratégies de référencement utilisées par certaines agences étaient simples car elles consistaient à générer des milliers de liens (spams), à proposer quelques mots clés sur certains sites et à débourser un peu d’argent pour que le mot clé désiré se situe en bonne position « en fin de journée ». 

Retour sur l’héritage du spam

Référencement : le spam, de l'histoire ancienne ?

Cependant, aujourd’hui, beaucoup de référenceurs ont travaillé afin de faire évoluer leurs pratiques mais il reste encore un certain héritage du spam qu’il faut essayer de nettoyer.

Depuis le début des pratiques en référencement, le spam a été présent. En effet, il y a toujours eu des professionnels qui ont fait du « keywordstuffing », qui ont proposé des commentaires spams sur des blogs, qui ont créés des textes générés par des robots ou qui ont acheté des liens. D’ailleurs, certains référenceurs peu scrupuleux utilisent encore et toujours (malheureusement) ce genre de pratiques, aussi risquées soient-elles.

Cependant, à l’époque, ces techniques étaient efficaces et c’est pour cette raison que certains spécialistes s’y sont engouffrés. Malheureusement, ces techniques ont engendré du spam et ces spécialistes n’en connaissaient pas encore les conséquences.

Google s’est défendu

Référencement : le spam, de l'histoire ancienne ?Avec le recul, on se rend compte que ces pratiques n’étaient pas bonnes. Aujourd’hui, tout référenceur doit avoir compris qu’un bon lien est un lien naturel, pertinent et utile. En d’autres mots, le lien doit améliorer le site internet, ne pas seulement servir les moteurs de recherche, ne pas faire partie d’une série d’ancres sur-optimisées sur des blogs non-pertinents et, enfin, être construit à destination des internautes.

C’est pour éviter ces pratiques néfastes pour l’expérience de l’utilisateur que Google a d’abord lancé la mise à jour Panda afin de toucher les sites proposant des contenus dupliqués ou à peine changés. Puis il a mis sur pied le filtre Penguin afin de lutter contre le spam et les abus d’ancres identiques dans les articles.

C’est à ce moment-là que les experts du référencement qui pratiquaient le spam ont commencé à penser différemment.

L’évolution du référencement

Après Google Panda et Penguin, les sites qui avaient acheté des liens en masse ont perdu énormément de places dans les résultats de recherche. Du coup, il a fallu revoir les règles du jeu.

Aujourd’hui, si l’on veut offrir un référencement efficace à nos clients, il n’est plus question de mettre en place de telles pratiques et d’offrir au site internet des liens par milliers tous les mois. Dorénavant, les liens doivent être créés par des humains, pour des humains et les sites ne doivent plus disposer de milliers de liens par mois mais seulement d’une dizaine de liens efficaces.

Pour offrir un référencement de qualité à l’heure actuelle, il est nécessaire de :

  • Créer des liens pertinents sur les sites qui sont modérés et lus par des humains;
  • Examiner chaque site sur lequel nous travaillons et toujours fournir du contenu utile au site;
  • Eviter de se tourner vers la solution de facilité, c’est-à-dire de payer pour des outils qui créeront des milliers de liens (mais qui seront discrédités par Google);
  • Se concentrer sur des liens durables. Ce ne sont pas les plus faciles à mettre en place mais l’effort en vaut la peine car ils ne seront jamais discrédités. Il vaut mieux prendre un peu plus de temps pour mettre un bon lien en place que de devoir revoir toute sa stratégie de référencement;
  • Privilégier la qualité plutôt que la quantité. Dix liens solides et pertinents tous les mois sont préférables à mille liens douteux.

En conclusion

Bien que courte, l’histoire du référencement a déjà eu le temps de laisser quelques traces d’ombres derrière elle et le spam en fait partie. Beaucoup de clients ont eu de mauvais échos suite à ces pratiques douteuses utilisées dans le passé par certaines agences. Dorénavant, pour se construire un nouvel héritage, il est important de privilégier les techniques de référencement pertinentes et transparentes. Entre autres choses, les liens doivent aujourd’hui être éthiques, durables et efficaces. Même si certains continuent à proposer des liens spams, il faut espérer que le monde du référencement se tourne définitivement vers le « white hat ».

Source : Searchenginewatch

Tagged under: