Infographie: réseaux sociaux et SEO, le jeu des 9 différences

Lorsqu’une entreprise souhaite promouvoir du contenu, elle le crée et le diffuse avant d’en mesurer les retours. Mais reste à savoir par quel canal diffuser ce dernier… Si les possibilités sont multiples, attardons-nous dans cet article aux canaux suivants: les réseaux sociaux et les moteurs de recherche. Complémentaires, ces derniers s’opposent en de nombreux points. Cette infographie, réalisée par Orbit Media, nous présente les 9 principales différences de ces deux types de canaux. 

Le sujet: où fonctionne quoi?

Pour séduire sur les réseaux sociaux, privilégiez les sujets touchant la corde sensible des lecteurs. L’anxiété, la colère et la crainte, notamment, semblent être de bons vecteurs de clics. Les sujets en lien avec les différentes tendances du moment s’avèrent eux aussi payants.

Les internautes occupés à chercher une information au départ des moteurs de recherche sont, quant à eux, davantage attirés par du contenu détaillé et instructif, riche en enseignements. Leur but? Trouver des réponses à leurs questions.

Le format: le fond contre la forme

Saviez-vous que les publications accompagnées d’une image génèrent habituellement 53% de « j’aime » supplémentaires que celles qui ont choisi de s’en passer? Sur les réseaux sociaux, le visuel a donc un puissant impact.

Du côté des moteurs de recherche, en revanche, les contenus longs et fournis sont généralement mieux accueillis.

Cible: quelle audience?

Sur les réseaux sociaux, le ciblage est basé sur qui est l’audience. Sur les moteurs de recherche, on se préoccupe d’abord de ce qu’elle pense.

Conversion: quelle probabilité?

Sur les réseaux sociaux, l’audience, bien que plus réservée quant à l’achat, est plus susceptible de propager l’information. Au départ des moteurs de recherche, c’est tout l’inverse.

La vitesse: entre lenteur et rapidité

Les médias sociaux sont la sphère de l’immédiateté. Les contenus qui y sont publiés sont instantanément visibles. Ce n’est malheureusement pas le cas au détour de Google et ses cousins. En effet, un contenu met généralement de longues heures voire des jours avant d’être indexé de manière efficace.

La limite: quelle quantité de trafic?

Sur les réseaux sociaux, il est impossible de prévoir à l’avance combien d’internautes seront touchés par votre contenu. Ce n’est, en effet, pas parce que vous jouissez de 20.000 fans que l’ensemble de ces derniers se montrera sensible à votre publication tout comme la diffusion de ce dernier ne s’arrêtera pas forcément à ce chiffre. Il suffit que votre publication soit partagée par l’un ou l’autre de vos fans pour que votre audience se voit multipliée. En cas de buzz, il n’y a alors plus vraiment de limite

Sur les moteurs de recherche, tout est différent. Il existe un certain plafond en termes de trafic. Ce dernier ne pourra jamais dépasser le nombre de recherches effectuées quotidiennement pour la requête en question.

Durée: instantané contre durabilité

Si sur les réseaux sociaux l’instantané est légion, les publications, une fois lues, tombent généralement rapidement dans l’oubli (sauf phénomènes exceptionnels). Via le SEO, lorsqu’une page est indexée, elle est susceptible de générer des visiteurs de façon durable et régulière.

Mesure: l’art de mesurer l’engagement

Pour les moteurs de recherche comme pour les réseaux sociaux, il existe de nombreux outils voués à mesurer le succès de vos différents contenus marketing. Il est plus que nécessaire d’y avoir recours afin de tirer enseignements de vos succès et de vos erreurs.

Dualité: les deux sont complémentaires

Si réseaux sociaux et moteurs de recherche sont visiblement très différents, perfectionner la visibilité au départ de ces différents canaux est sans doute la clé! À cet effet, n’hésitez pas à nous contacter.

Infographie: réseaux sociaux et SEO, le jeu des 9 différences

Infographie: réseaux sociaux et SEO, le jeu des 9 différences
5 - 1 vote

Tagged under:

Leave a Reply

Your email address will not be published.