Google sanctionne deux réseaux de liens européens

 

Depuis plusieurs mois, Google cherche à pénaliser des réseaux de liens en Europe et un peu partout dans le monde dans le but d’améliorer ses résultats de recherche. Ce lundi matin, Johannes Mehlem a annoncé sur Twitter de nouvelles pénalités contre un réseau de lien allemand et un réseau à dimension européenne.

Alors que Matt Cutts, l’homme qui annonce généralement les pénalités et les mises à jour de Google, est absent jusqu’au mois d’octobre, c’est un autre Googler, Johannes Mehlem qui a annoncé la sanction du moteur de recherche à l’encontre de réseaux de liens allemand et européen.

Pour rappel, ces réseaux de liens sont visés par Google car leur objectif principal consiste à manipuler les résultats de recherche en en altérant la pertinence.

Si la nouvelle a été annoncée sur Twitter, elle a également été relayée sur Google+ avec des explications plus complètes (en anglais ici ou en français ici).

Les réseaux pénalisés : Teliad et Rankseller ?

Si le nom des réseaux de liens pénalisés n’a pas été dévoilé par Google, certains webmasters affirment qu’il s’agit des réseaux de liens Teliad et Rankseller. Preuve s’il en est de ces pénalités (mais pas d’un blacklisting), ces sites n’apparaissent plus lorsqu’on recherche leur nom sur Google. Vous pouvez essayer avec [teliad] ou avec [rankseller].

Ces nouvelles pénalités sont la preuve qu’il est aujourd’hui très dangereux de pratiquer l’échange ou l’achat/la vente de lien lorsqu’on s’inscrit dans une stratégie de référencement. Il est dès lors nécessaire d’analyser votre profil de liens afin de supprimer ou de désavouer ceux qui pourraient vous causer une pénalité (ou qui vous en ont déjà causé une).

N’hésitez pas à nous contacter pour analyser votre profil de liens !

Leave a Reply

Your email address will not be published.