Google a reçu 345 millions de demandes de désindexation d’URL en 2014

 

Alors que le moteur de recherche n’avait reçu que quelques dizaines de demandes de désindexation d’URL en 2008, Torrent Freak vient de dévoiler le chiffre pour 2014 qui s’élève à 345 millions de demandes.

75%: c’est la hausse du nombre de demandes de désindexation d’URL piratées entre 2013 et 2014! Google reçoit aujourd’hui près d’un million de demandes par jour et d’après les analyses de Torrent Freak, la majorité de ces demandes seraient traitées de façon positive par le moteur de recherche.

Evidemment, il se peut que Google ne fasse pas suite à ces demandes si les URL en question ne semblent pas enfreindre quelconque loi sur le droit d’auteur, sur le copyright ou encore sur le piratage de contenu.

Toujours d’après les analyses de Torrent Freak, la majorité des demandes de désindexation renvoient à trois domaines spécifiques puisque 4shared.com, rapidgator.net et uploaded.net comptabilisent plus de cinq millions de demandes chacun. A l’inverse, c’est le groupe britannique BPI qui a envoyé le plus de demandes de désindexation avec un total de 60 millions de liens envoyés en 2014!

Voici quelques tableaux qui reprennent les statistiques évoquées ci-dessus:

  • Les demandes de désindexation d’URL au cours des derniers mois:

desindexation-url-2014

  • Les 10 domaines qui ont reçu le plus de demandes de désindexation

desindexation-url-2014-top-10

  • L’évolution des désindexations sur les moteurs de recherche sur ces dernières années

desindexation-url-evolution

Sources: TOP 10 DOMAINS HIT BY GOOGLE PIRACY TAKEDOWNS 2014 et GOOGLE TAKEDOWN NOTICES SURGE 711,887 PERCENT IN FOUR YEARS

Google a reçu 345 millions de demandes de désindexation d’URL en 2014

1 Comment

  • AudreyRépondre

    345 millions, c’est énorme et on se demande comment son équipe fait pour tous les traiter. Cette année, ce nombre pourrait encore augmenter. Si c’est le cas, Google va–t–il augmenté l’effectif de son équipe ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.