Google pénalisera les interstitiels intrusifs dès janvier 2017

Google s’emploie depuis quelque temps déjà à améliorer la qualité de l’expérience de recherche au départ des mobiles. Le géant qu’est Google s’apprête à gravir un cran supplémentaire dans sa démarche en pénalisant les interstitiels intrusifs dès le 10 janvier 2017. 

Stop aux interstitiels

Chez Google Search, notre objectif est d’aider les utilisateurs à trouver rapidement les meilleures réponses à leurs questions, quel que soit l’appareil qu’ils utilisent. Aujourd’hui, nous annonçons deux changements à venir en ce qui concerne les recherches au départ des mobiles. Ces changements permettront aux utilisateurs de trouver plus facilement ce qu’ils désirent.

C’est par ces mots que Google a annoncé le 23 août dernier sa volonté d’améliorer davantage encore la qualité de l’expérience de recherche au départ des smartphones et tablettes. À partir du 10 janvier 2017, Google s’emploiera à pénaliser les sites web envahis par d’intrusifs interstitiels.

Sans surprise et très logiquement, cette nouveauté a été assez bien accueillie par la critique. Il ne plaisait en effet à personne d’avoir à fermer des fenêtres pop-up avant même de pouvoir accéder à la page désirée.

Si Google avait déjà annoncé à l’horizon 2015 que les interstitiels pouvaient altérer le positionnement d’un site web, le géant des moteurs de recherche va encore plus loin aujourd’hui au travers d’un nouvel algorithme.

Cependant, toutes les sortes d’interstitiels n’auront pas un impact négatif sur le ranking.

Vous avez recours à ce genre de pratique et désirez savoir si oui ou non cela risque d’impacter la classement de votre site web? Réponse.

Ce qui ne sera plus autorisé :

Exemples des interstitiels pénalisés par Google

Ce qui sera toléré :

Exemples d'interstitiels non pénalisés par Google

Le nouvel algorithme n’altérera donc pas le classement des sites internet usant d’interstitiels à usage d’avertissement quant à l’utilisation de coockies, visant à vérifier l’âge de l’internaute ou encore ceux qui ne prennent que peu de place et sont facilement dissimulables.

Stop au label mobile-friendly

Label mobile-friendlyNous vous parlions ci-dessus de deux changements annoncés. Le deuxième consiste en la disparition du label mobile-friendly. Si les sites non-compatibles mobile-friendly continueront d’être impactés négativement, l’indication grisée signifiant cette compatibilité, quant à elle, est vouée à disparaître.

Pourquoi? L’explication est simple. Google justifie ce changement en rapportant qu’à l’heure actuelle, 85% des sites positionnés sur le moteur de recherche sont désormais mobile-friendly. Le label en tant que tel n’a donc plus trop de raison d’être. Sa suppression a pour vocation première d’épurer les descriptions.

Two years ago, we added a mobile-friendly label to help users find pages where the text and content was readable without zooming and the tap targets were appropriately spaced. Since then, we’ve seen the ecosystem evolve and we recently found that 85% of all pages in the mobile search results now meet this criteria and show the mobile-friendly label. To keep search results uncluttered, we’ll be removing the label, although the mobile-friendly criteria will continue to be a ranking signal.

Google pénalisera les interstitiels intrusifs dès janvier 2017
5 - 1 vote

Tagged under:

1 Comment

  • Franck PounRépondre

    Google a bien raison. Certains abusent avec leur pop-up et publicité et obligent les internautes
    à lire ce qui est dedans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.