Désavouer des liens : une pratique de « Negative SEO » ?

 

disavow-linksPas plus tard que ce lundi, une petite agence spécialisée en SEO demandait à Eric Ward, spécialiste en référencement sur Searchenginewatch une question à propos du Negative SEO. Comme la question nous semblait pertinente pour les SEO débutants ou pour les plus aguerris qui auraient besoin d’une piqûre de rappel, nous avons décidé d’en retranscrire les propos essentiels.

Voici la question de cette agence SEO, un peu nerveuse à propos de la montée du Negative SEO (c’est-à-dire les techniques SEO qui visent à pénaliser les concurrents plutôt qu’à augmenter la visibilité de son site internet) :

I run a small SEO agency. We have a client for whom we are about to upload a disavow file to Google. The file contains only the URLs we are unhappy with. The client asked me what would happen if we also included URLs containing backlinks to one of his competitor’s site in that disavow file. Would this have the effect of causing his competitor’s site to drop in the rankings, because the URLs pointing to his site had been disavowed ? And if this is true, what’s to keep any site from doing this as part of a negative SEO compaign against their competitors ?

 

negative-seoEn résumé et en français, cette agence de référencement était sur le point de désavouer plusieurs liens douteux à Google pour un site client lorsque ce client lui a demandé ce que cela ferait s’il désavouait des liens d’un site concurrent ? Est-ce qu’il perdrait des positions dans les résultats de recherche à cause de ces liens désavoués ? Et si oui, comment peut-on éviter que cela arrive ?

Cette question assez longue, Eric Ward propose de la reformuler de cette manière : « Est-ce que les URLs désavouées perdent tout leur impact (positif ou négatif) concernant les sites vers lesquels elles sont liées ? »

Pour répondre à cette question, Eric Ward a reçu un feedback de Google que voici :

When a URL is disavowed, it is done so only when a site owner is logged into Google Webmaster Tools, and on behalf of a site that the logged-in user has verified they own/control. So any disavow file that is uploaded is associated only with the site that user control, and no other sites will be affected

A nouveau, petite traduction pour résumer la réponse de Google : Pour qu’une URL soit désavouée, il faut que le propriétaire du site web soit connecté à Google Webmaster Tools. Autrement dit, les fichiers de désaveux de liens sont associés au site contrôlé par le webmaster et aucun autre site ne pourra être touché.

En d’autres mots, lorsque l’on désavoue une URL qui est un lien vers votre site internet, on ne désavoue pas cette URL pour les autres sites internet vers lesquels cette même URL est liée car personne ne peut être sûr à 100% quelles URLs sont sans valeur ou ont été identifiées en tant que spam. Aussi, ce que quelqu’un considère comme un lien sans valeur, une autre personne lui donnera peut-être de l’autorité et Google encore une autre perception.

2 Comments

  • trentecinqtonnes.com Répondre

    La question est jusqu’à quand Google prendrait-il cela au sérieux pour pénaliser un site? Y a t-il un plafond? Pour le moment, les sites cibles n’ont donc rien à craindre tant que d’autres prennent leur lien au sérieux…

  • Mima Répondre

    Cette réponse va au moins nous rassurer qu’aucune personne ne peut jouer avec nos liens tant que chacun a sa vision de l’importance d’un tel lien.

Leave a Reply

Your email address will not be published.