Comment Yahoo est repassé devant Google aux USA ?

 

Comment Yahoo est repassé devant Google aux USA ?Si, comme nous l’espérons, vous êtes un fidèle lecteur de notre blog, vous n’êtes certainement pas passé à côté d’un de nos articles du mois passé qui suggérait que Yahoo avait détrôné Google en termes de visiteurs uniques sur le territoire américain pour l’ensemble de ses sites web (pour relire cet article, c’est par ici ;)).

Pour rappel (et pour ceux qui n’ont pas cliqué sur le lien ci-dessus), c’était la première fois que Yahoo passait devant Google depuis le mois de mai 2011, il y a deux ans donc. Mais qu’est-ce qui a causé ce changement ? Marketingland a tenté d’y voir plus clair et nous allons nous baser sur leur article pour mettre certains éléments en évidence.

Le retour de Yahoo

Tout d’abord, en se basant sur un graphique réalisé selon les données produites par Comscore, on peut se faire une idée de l’évolution du duel entre les sites de Yahoo et ceux de Google, et cela mois par mois depuis novembre 2009.

Pour être bien précis, notons également que dans nous expliquons qu’il s’agit des « sites » de Google et de Yahoo, cela veut dire qu’il s’agit de l’ensemble de leur réseau de sites web. Pas uniquement des moteurs de recherche donc (pour les parts de marché de ces derniers, vous trouverez des informations ici). En résumé, Youtube fait ici partie du réseau de Google et Flickr s’intègre dans celui de Yahoo.

Sur le graphique ci-dessous, on remarque bien que Yahoo passe en seconde position entre les mois de mai et juin 2011 et qu’ensuite l’écart de creuse pendant un peu plus d’un an, jusqu’au mois de septembre 2012 environ. Drôle de coïncidence, en juillet 2012, Marissa Mayer venait d’être nommée présidente et CEO de Yahoo…

Voici le graphique en question : 

Comment Yahoo est repassé devant Google aux USA ?

Dans ce graphique, il est assez facile de remarquer les différents moments qui marquent la croissance de Yahoo. On remarque ainsi des pics :

  • Entre les mois de septembre et octobre 2012 (+3,7% ou 6,1 millions de visiteurs supplémentaires),
  • Entre novembre et décembre 2012 (+7,9% ou 13,5 millions de visiteurs supplémentaires),
  • Entre février et mars 2013 (+2,7% soit 5,1 millions de visiteurs supplémentaires);
  • Entre juin et juillet 2013 (+4,2% ou 7,8 millions de visiteurs supplémentaires)

Quelles sont les causes ?

Dans son article, Danny Sullivan, « search engine guru » aux USA, explique que Yahoo n’a pas fait de commentaires à propos de ces « pics » de visiteurs. Toutefois, il apparaîtrait que celui de décembre 2012 (le plus important) soit le reflet d’une meilleure estimation des visiteurs uniques sur les pages Yahoo grâce à un nouveau code de tracking de ComScore.

Pour être bien clair, il faut savoir que les données de Comscore sont fournies par deux moyens. Le premier résulte d’un panel d’internautes qui sont suivis par Comscore et qui sert à estimer les visites globales. Le deuxième consiste en un code de tracking qui est installé sur les sites web et qui permet à Comscore de connaître les requêtes et les visiteurs de ces sites.

En gros, il semblerait donc que Comscore n’ait pas très bien évalué le trafic sur les sites de Yahoo avant décembre 2012. Cependant, comme on le voit sur le graphique ci-dessous auquel les 13,5 millions de visites ont été rajoutées, Yahoo serait resté derrière Google malgré tout.

Comment Yahoo est repassé devant Google aux USA ?

Et les autres « pics » ?

Pour les autres pics mentionnés plus haut dans l’article, on ne peut faire que des suppositions. Ainsi, pour Danny Sullivan, il se pourrait que l’augmentation de septembre à octobre 2012 soit due au relancement de son réseau de publicités contextuelles. Entre février et mars 2013, l’évolution pourrait trouver sa raison dans le lancement de la nouvelle page d’accueil de Yahoo en février. Et en juin 2013, il se pourrait très bien que la croissance résulte du lancement de Yahoo News.

Cependant, ces causes avancées ne sont que des suggestions et les raisons pourraient être bien plus complexes et plus recherchées.

Voyez-vous d’autres raisons qui expliqueraient ce retour en force des sites web de Yahoo par rapport à ceux de Google ? Si oui, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

Leave a Reply

Your email address will not be published.