Comment un seul Guest Post peut pénaliser entièrement un site web ?

 

penalite-google-1Depuis le début de l’année, Google (et Matt Cutts, le chef de la webspam team, en particulier) ne cesse d’axer son discours afin que les spécialistes en référencement doutent de plus en plus et qu’un sentiment de peur s’empare de ces derniers (une technique appelée FUD dans le domaine des relations publiques).

Ces derniers mois, de nombreuses plateformes de guest blogging ont été visées par Google (Buzzea, Efamous, MyGuestBlog, etc.) mais le moteur de recherche a été encore plus loin dernièrement comme l’indique Danny Sullivan sur le site Search Engine Land. En effet, d’après ce gourou du SEO, si Google a indiqué que le guest blogging réalisé à des fins de SEO pourrait faire l’objet de pénalités, on ne s’attendait pas à ce qu’un site entier soit visé par Google à cause d’un seul guest post que Google n’aurait pas apprécié !

Le cas de DocSheldon.com

Doc Sheldon est un spécialiste SEO depuis de nombreuses années et son nom n’est pas inconnu des referenceurs de par le monde. Dernièrement, ce dernier a remarqué que son site avait entièrement été pénalisé par Google et a réagi en écrivant une lettre ouverte à l’attention de Matt Cutts, Eric Schmidt, Larry Page, Sergey Brin, et consorts (pour lire entièrement cette lettre ouverte, c’est ici).

Ci-dessous, on trouve le rapport de pénalité reçu par Doc Sheldon dans lequel Google explique que des liens non-naturels ont été trouvé sur le site web et que celui-ci pourrait ne plus se positionner aussi bien sur le moteur de recherche.

doc-sheldon-penalite-google

L’explication de Matt Cutts

Le problème avec ce type d’action, c’est que le webmaster se trouve sans le moindre détail concernant les liens non naturels qui auraient été trouvés sur son site. Il est donc bien souvent incapable de déterminer avec exactitude la provenance de ces liens spammy (à moins qu’il en soit tout à fait conscient).

Suite à la lettre ouverte de Doc Sheldon, ce dernier a tout de même réussi à obtenir plus d’informations de Matt Cutts via Twitter :

Un seul lien peut-il pénaliser un site web ?

La publication de Doc Sheldon visée par Matt Cutts (à lire ici) contient deux liens en fin d’article (concernant la bio de l’auteur). Si le lien vers la page LinkedIn ne doit pas vraiment poser de problème à Google, c’est le deuxième lien avec l’ancre « Hispanic Data » qui semble gêner le moteur de recherche.

doc-sheldon-penalite-google-1

On peut également supposer que Google a estimé que cet article avait été réalisé uniquement à des fins de SEO et non pour éduquer le lecteur du blog de Doc Sheldon, ce qui est contraire aux nouvelles consignes de Google (et ce même si l’article en question a été publié au mois de mars 2013, soit bien avant ces nouvelles consignes).

Autre circonstance atténuante pour Doc Sheldon : on pourrait accepter qu’un article concernant les meilleures pratiques concernant les médias sociaux hispaniques a tout à fait sa place dans la catégorie « Content Strategy » qu’on peut lire dans le header du site de Doc Sheldon…

Google continue donc sur sa lancée en pénalisant de nombreux blogs au sein desquels il trouve des liens « douteux ». Il est donc nécessaire d’être de plus en plus pointu lorsqu’on tente de créer des liens car cette technique devient vraiment dangereuse et peut faire courir des risques à vos clients…

Tagged under:

11 Comments

  • JulienRépondre

    C’est quand même bien tiré par les cheveux, Mat Cutts nous cherche des poux….

  • Geoffrey BressanRépondre

    Ce qui me chiffonne dans cette histoire, c’est que Google semble faire preuve de l’impartialité la plus complète. Peut-être que cet article avait été rédigé dans le simple but d’offrir un lien retour avec une belle ancre. Mais si c’est vrai, cela a été fait très discrètement, et franchement il y a des centaines d’articles de guest blogging beaucoup moins subtils que ça qui mériteraient d’être sanctionnés avant Doc Sheldon.

    C’est pour moi un parfait exemple d’excès de zèle.

  • Jerome-webRépondre

    A mon avis ils ont dû envoyer pas mal de signaux négatifs qui ont fait qu’ils se sont penchés sur leur cas. A partir de là c’est la misère, surtout qu’ils aiment bien faire des exemples en ce moment.

  • AdrienRépondre

    @Geoffrey : C’est clair que de nombreux autres articles de guest blogging sont moins discrets que cela et ne reçoivent rien de la part de Google (pour le moment). En s’attaquant à Doc Sheldon, Google veut peut-être une nouvelle fois montrer à tout le monde que personne n’est à l’abri…

    @Jerome : Effectivement, Google aime faire des exemples pour le moment et je suis certain que cela a des répercussions sur le travail de beaucoup de spécialistes SEO…

  • Marie-AudeRépondre

    Euh….

    Je retranscris le dialogue autrement

    « Doc Sheldon « eh oh espèce de [censuré] je fais pas de liens SEO
    Matt Cutts : Ah oui ? Et ça c’est quoi ? »

    En 140 caractères sur Twitter il me semble impossible d’avoir la totalité des liens ….

    Donc il y a chez SearchEngine beaucoup d’interprétation. Le cas le plus probable, amha, est que ce guest post est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, pas la raison unique de la pénalité.

  • Sylvain RichardRépondre

    Bon, je me suis farci toute la prose chez Search engine land et sur la lettre ouverte à Google et autre
    J’ai peut-être loupé un truc mais je ne vois nulle part que la pénalité a été levée en retirant SEULEMENT le lien incriminé.
    Ceci aurait prouvé que celle-ci était bien liée à UN SEUL LIEN.

    Quelqu’un a-t-il mieux fouillé que moi ?
    Sais-t-on exactement ce que Doc Sheldon a supprimé comme liens ?

  • @ArnO_Adri1Répondre

    C’est peut être un peu tôt pour s’alarmer, mais en tout cas GG nous laisse de moins en moins de marge de manœuvre :/

  • Antoine WinantsRépondre

    @Marie-Aude : C’est tout à fait possible que ce guest-post soit la goutte d’eau ayant fait débordé le vase pour Google et on ne saura certainement jamais les raisons précises de cette pénalité manuelle. Mais s’il s’agit uniquement de la publication évoquée par Matt Cutts, cela nous paraît un peu strict non ?

    @Sylvain : Je n’ai pas trouvé cette information non plus. D’ailleurs, si je me souviens bien, Danny Sullivan indiquait dans son article que l’article incriminé n’avait pas été changé depuis cette annonce de pénalité… Si quelqu’un à d’autres infos… 😉

    @Arno : c’est un bon récapitulatif, en effet 🙂

  • YannickRépondre

    Si cela est vérifié, je vous explique pas les problèmes de negative SEO en perspective…

  • Sylvain RichardRépondre

    @ Antoine
    En tout cas, il a mis le lien en nofollow, comme tous les liens sortants de son site. Est-ce ce qui lui a permis de faire lever la pénalité ?
    J’aurais bien aimé qu’il donne un retour sur ses actions.

  • NicolasRépondre

    Je rejoins Sylvain et Marie-Aude, difficile de savoir si c’était le seul lien spammy mais cela permet en tous les cas à Matt Cutts en un tweet d’élargir le FUD au guest-blogging de façon plus affirmé que les précédents « not a huge fan ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.