25 trucs pour ne pas se faire pénaliser par Google

 

penalite-google-1Nombreux sont les lecteurs de ce blog à savoir que Google peut infliger deux types de pénalités aux sites web pratiquant des techniques spammy : les pénalités automatiques et les pénalités manuelles. Pour ces dernières, vous serez certainement avertis de la sanction par une notification dans Google Webmaster Tools mais ce n’est pas le cas des pénalités automatiques. En effet, il est plus difficile de diagnostiquer une pénalité algorithmique car elles peuvent impacter différemment les sites web (un seul mot clé ou bien toutes les pages du site pénalisées par exemple).

Pour savoir si on a subit les foudres de Google, on peut bien sûr analyser les dernières mises à jour effectuées par le moteur de recherche et essayer de trouver une concordance mais il est aussi intéressant d’analyser les techniques de référencement mises en place depuis que le site est en ligne.

Comment peut-on éviter de se faire pénaliser par Google ? Voici la liste de PJ Fusco des 25 techniques qu’il faut éviter :

1. En enregistrant un nom de domaine utilisant le nom d’une marque pour profiter des revenus en réutilisant le contenu d’un site concurrent.

2. En enregistrant un nom de domaine qui reprend le nom d’un site populaire en l’orthographiant mal pour essayer de gagner les visites du sites populaire. Un exemple : si on essayait de positionner [Coca-Kola] à la place de [Coca-Cola].

3. Placer des cookies d’affiliation sur des ordinateurs lorsqu’on regarde ou qu’on partage quelque chose sur le site internet.

4. Utiliser des redirections qui ne sont pas nécessaires, par exemple lorsque des visiteurs accèdent à la page d’accueil du site web via un moteur de recherche.

5. Les sites qui présentent une navigation qui requiert Flash, Java ou JavaScript. Encore plus de risques lorsque ces sites web contiennent peu de contenus sur leurs pages web.

6. Présenter une page d’accueil en « Splash Page » ou un autre document ayant peu de contenu.

7. Utiliser des frames sur les landing pages.

8. Viser une certaine démographie sur les réseaux sociaux et leur proposer uniquement des pages à visée publicitaire.

9. Proposer des Ping plusieurs fois par minutes avec des notifications pour faire croire qu’il y a sans cesse de nouveaux contenus sur la page.

10. Utiliser la même balise <title> sur toutes ou sur la plupart des pages, utiliser des balises <title> qui manquent de signification sur les landing pages ou encore ne jamais changer les balise <title> (pour plus de conseils sur l’écriture de la balise <title>)

11. Avoir des erreurs sur les pages de son site web du type « session expirée » pour les visiteurs qui se rendent sur le site web.

12. Avoir des erreurs telles que des pages 404 (Comment Google traite-t-il ces pages ?)

13. N’utiliser QUE des ancres de liens du type « Cliquez ici », « Pour en savoir plus », etc.

14. Utiliser uniquement des listes déroulantes, de pop-up, etc. pour masquer les signaux contextuels aux robots des moteurs de recherche.

15. Placer du texte caché ou des petits textes juste à l’attention des moteurs de recherche.

16. Se lancer dans du « keywordstuffing » (bourrage de mots clés) pour tromper les moteurs de recherche.

17. Acheter des noms de domaine expirés ayant beaucoup de trafic et les rediriger vers des sites web aux contenus complètement différents.

18. Proposer aux internautes des contenus générés automatiquement avec des mots clés et des phrases types insérés dedans.

19. Scraper le contenu d’autres sites web et le réunir sur des pages satellites à travers le site web.

20. Proposer des contenus différents aux êtres humains qui visitent le site web et aux robots des moteurs de recherche.

21. Participer aux fermes de liens et aux échanges de liens gratuits (et encore plus si les sites web en relation n’ont aucun liens avec votre site web).

22. Inviter et admettre du spamco (commentaires spammy) sur les pages de votre site web (à ce propos, n’hésitez pas à lire le petit coup de gueule de la semaine de Benjamin de Polynet 😉 ).

23. Essayer d’avoir des liens sur des sites web qui n’ont aucune relation avec votre site web (ou qui ont pour sujet les thèmes du casino, de la vente en ligne de produits pharmaceutiques, etc.).

24. Ajouter soudainement du nouveau contenu proposant des phrases intéressantes dans le corps d’anciens articles.

25. Acheter des liens en tant que « sponsor’ ou intégrer des liens dans des outils ou widgets qui n’ont rien à voir.

Si vous évitez toutes ces techniques qui peuvent déclencher une pénalité de Google, vous devriez vous en sortir. Par contre, si vous pensez avoir été pénalisé et que votre trafic a chuté ces derniers mois, n’hésitez pas à nous contacter, nous analyserons votre site web et trouverons une solution ensemble !

25 trucs pour ne pas se faire pénaliser par Google
5 - 1 vote

Tagged under:

7 Comments

  • Fabie BranchutRépondre

    Ok avec les 24 points de la liste sur 25.

    Par contre, concernant le point :
    « Ajouter soudainement du nouveau contenu proposant des phrases intéressantes dans le corps d’anciens articles »

    Qu’as voulu-tu dire exactement ?
    Que si on améliore un vieil article, on risque d’être pénalisé ?
    Si c’est le cas, je suis très surpris.

  • Antoine WinantsRépondre

    Certainement pas si on améliore un ancien article mais si on ne fait que rajouter des phrases types pour se positionner sur certains mots clés, cela risque de ne pas être très bien vu… Si un ancien article doit être modifié, on peut également le réécrire d’une autre manière et avec un nouveau point de vue afin d’en faire un nouvel article…

  • Covepa MichelsRépondre

    Le point 15 et le point 16 sont deux points qui datent depuis un long moment à ne plus faire, je ne sais pas si on retrouve encore des référenceurs qui osent encore pratiquer ces techniques.

  • Antoine WinantsRépondre

    Je peux vous assurer que je vois encore régulièrement des sites qui proposent du texte caché et qui parviennent à se positionner plus ou moins bien sur certaines requêtes concurrentielles… Mais jusque quand y parviendront-ils ?

  • Patrice DecoeurRépondre

    Bonjour Antoine,
    Merci pour ton récapitulatif.
    J’ai envie de rajouter un point 26, parce que j’en ai fait l’expérience un blog.
    N’ayez-pas peur de faire des liens factices. Dans mon cas, c’était une sur-optimisation des liens sortants qui posait problème. Il s’agissait d’articles sponsorisés, du lien vers l’agence qui avait créé le blog (en l’occurrence, moi) et des liens dans les commentaires. J’ai mis tous ces derniers en nofollow.
    Comme quoi, faut pas trop travailler pour les autres non plus.
    A bientôt,
    Patrice

  • AnonymeRépondre

    Une liste très intéressante, mais est ce qu’acheter du trafic peut aussi pénaliser son site ?

  • AlexandreRépondre

    Je trouve votre article intéressant mais existe t’il une liste avec les sites internet blacklisté?
    Cordialement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.