Les 10 statistiques marketing du mois de janvier

Alors que le mois de janvier a touché à sa fin il y a quelques jours, nous avons décidé de compiler les 10 statistiques les plus intéressantes du mois concernant le webmarketing. Dans cette agrégation de statistiques parfois surprenantes, nous évoquerons le référencement naturel (SEO), les médias sociaux via le SMO, le référencement publicitaire (SEA) ou encore des chiffres concernant l’e-réputation des entreprises.

Voici les 10 statistiques à connaitre (ou à redécouvrir) pour le mois de janvier :

1. Facebook n’est pas encore mort

Chaque mois, voire chaque semaine, une étude indiquant que Facebook est sur le déclin est publiée sur le web. Si vous suivez un peu l’actu, vous aurez certainement lu ici ou là cette étude expliquant que Facebook perdrait 80% de ses internautes d’ici 2017. Vite critiquée, cette étude a tout de même réussi à faire parler d’elle alors qu’elle ne reposait sur rien (ou pas grand chose).

Pour preuve que Facebook n’est pas mort (et est encore loin de l’être), voici une étude réalisée par SocialBakers en analysant l’activité des pages Facebook de 960 millions de fans (rien que ça).

Cette étude démontre que la catégorie de 13-24 ans a connu une hausse d’activité de 29,12% au cours de l’année 2013. Pas mal pour des jeunes qui désertent le réseau social non ?

socialbakers-stats-facebook

2. Email, médias sociaux et SEO : les principaux réseaux marketing en Asie

Les tendances marketing en Europe et en Asie sont plus ou moins identiques. La preuve avec ce rapport d’Econsultancy qui met en évidence les principaux leviers marketing utilisés en Asie.

On remarque que l’email marketing arrive en tête devant les médias sociaux et le référencement naturel.

marketing-asie

3. Le mobile et l’expérience de l’utilisateur : 2 facteurs principaux pour les agences

D’après un rapport publié au mois de janvier par Adobe et Econsultancy, l’expérience mobile et celle de l’utilisateur font partie des facteurs les plus intéressants pour les entreprises en 2014.

mobile-experience-utilisateur-econsultancy

4. Les 5 raisons pour lesquelles les entreprises diminuent leurs ventes

D’après une étude de Qubit, le prix des produits et la gamme des produits sont les deux facteurs qui poussent les consommateurs à ne pas acheter des produits sur des sites de vente au détail.

La recherche de Qubit a analysé 1,5 millions de pièces sur quelque 300 sites web et a mis en évidence ces 5 raisons de plaintes des consommateurs :

  1. Le prix
  2. La gamme de produits
  3. La taille
  4. La fonctionnalité du site web
  5. La vitesse du site web

5. Les salaires en marketing sont en hausse

Une étude récente de Marketingweek nous apprend que c’est le bon moment pour devenir directeur en marketing. En effet, leur salaire moyen est en hausse de 14,4% sur les douze derniers mois en passant de £75.345 (90.000 €) à £86.165 (103.000 €)!

Evidemment, il s’agit d’une des fonctions les mieux rémunérées comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous :

salaires-marketing

6. Médias sociaux en Premier League : Arsenal, Man U, Liverpool et Tottenham au top

Une analyse récente démontre qu’Arsenal est actuellement le club de foot le plus cité sur les médias sociaux outre-manche. Le club londonien devance Manchester United, Liverpool et Tottenham.

Ce classement a été réalisé par RadiumOne à partir du nombre de publications partagées à propos de chaque équipe dans les médias d’actualité mais aussi par rapport à l’interaction du club avec ses fans durant les 30 derniers jours.

7. Les dépenses en PPC ont augmenté de 7% en 2013

Durant le mois de janvier, Covario a publié sur son site web un rapport analysant les tendances annuelles du SEA. Dans celui-ci, on remarque que l’argent dépensé en PPC (pay-per-click) a augmenté de 13% par rapport au 3ème trimestre et de 7% en comparaison à l’année précédente.

Le SEA pour mobile a connu une hausse importante aussi puisque les dépenses totales pour ces supports ont augmenté de 23% entre le 3ème trimestre et le 4ème de 2013 mais aussi de 55% par rapport à la même période en 2012.

sea-evolution-2013

8. 42% des adultes américains utilisent deux médias sociaux (ou plus)

Sur combien de médias sociaux différents êtes-vous inscrits ? Un ? Deux ? Trois ? Ou plus ? Quelle que soit votre réponse, sachez qu’une étude a été réalisée par Pew Internet sur l’usage des médias sociaux par les adultes.

Il en ressort que si Facebook est toujours le média dominant, de plus en plus d’adultes s’inscrivent sur d’autres plateformes. 1800 adultes ont répondu à cette enquête qui démontre que 73% des adultes utilisent les médias sociaux, que 36% sont inscrits sur un seul média social et qu’ils sont 42% à l’être sur deux plateformes ou plus.

9. 89% des internautes britanniques sont inquiets concernant la vie privée en ligne

La confidentialité sur internet est quelque chose de très important et de nombreux internautes en sont conscients. La preuve avec cette enquête qui a mis en évidence que près de 9 britanniques sur 10 étaient inquiets à propos de leur vie privée en ligne.

vie-privee-internet

10. 45% des entreprises disent que le content marketing est « fortement intégré » dans leur stratégie SEO

De plus en plus d’entreprises intègrent du contenu marketing dans leur stratégie SEO comme le démontre cette enquête sur les habitudes sur l’état du Search Marketing.

Près de la moitié des répondants (45%) ont indiqué qu’ils intégraient aujourd’hui une stratégie basée sur le contenu pour leur référencement naturel. En comparaison, ils ne sont que 24% à utiliser régulièrement du SEA et 23% du marketing sur les médias sociaux.

content-marketing-seo

Source : Econsultancy

Tagged under:

1 Comment

  • Jean-FrancoisRépondre

    Merci pour ces statistiques très intéressantes et très évocatrices des tendances. Le SEO reste encore peu connu dans les entreprises de région et villes de petites tailles c’est ce qu’on peut d’ailleurs constater au Canada. On voit qu’il gagne en popularité et qu’il est de plus en plus priorisé par les entreprises américaines.

Leave a Reply

Your email address will not be published.