Ces moteurs de recherche alternatifs qui montent

 

Ces moteurs de recherche alternatifs qui montentDans la hiérarchie des moteurs de recherche, il y a avant tout Google (66,7% des parts de marché aux Etats-Unis) suivi de loin par Bing (17,4%) et Yahoo (11,9%). Encore un peu derrière ces trois mastodontes de la recherche, on trouve Ask (2,7%) et AOL (1,3%). Ces chiffres proviennent de l’étude ComScore sur les moteurs de recherche pour le mois de mai aux Etats-Unis.

Cependant, depuis plusieurs semaines, des moteurs de recherche alternatifs commencent à gagner des parts de marché. Surtout, ces moteurs augmentent leur nombre de recherches quotidiennes de manière croissante. Il s’agit par exemple de DuckDuckGo, de StartPage ou encore d’IxQuick.

En quoi sont-ils alternatifs ?

Ces moteurs de recherche sont considérés comme alternatifs car ils offrent une recherche privée à leurs utilisateurs et leur croissance est certainement expliquée par le scandale d’espionnage qui a secoué (et qui secoue toujours) la NSA (National Security Agency) avec la révélation selon laquelle les données des utilisateurs de Microsoft, Yahoo et Google étaient surveillées. Edward Snowden, ça vous dit quelque chose ?

Depuis le début du mois de juin 2013 et les révélations d’Edward Snowden, le nombre de recherches effectuées sur ces moteurs alternatifs ont littéralement explosé.

L’exemple de DuckDuckGo

DuckDuckGo.com est un moteur de recherche encore peu connu chez nous mais il a introduit la recherche anonyme dans son moteur de recherche dès le mois d’août 2010. Voici à quoi ressemble la courbe d’évolution de DuckDuckGo depuis cette date (source : Searchengineland):

Ces moteurs de recherche alternatifs qui montent

Ce graphique montre très bien l’évolution du moteur de recherche et on voit qu’à l’instant « P », le moteur de recherche a connu une hausse importante de ces recherches. Et en effet, voici un tweet du moteur de recherche lui-même indiquant sa progression :

Ces moteurs de recherche alternatifs qui montent

Evidemment, DuckDuckGo est encore loin des 3,3 milliards de recherches effectuées sur Google quotidiennement (source août 2012) mais la progression a le mérite d’être soulignée.

D’autres moteurs alternatifs progressent également depuis le scandale de la NSA aux Etats-Unis. Ainsi, StartPage et Ixquick (deux moteurs issus de la même entreprise) ont annoncé lundi qu’ils avaient dépassé les 4 millions de recherches quotidiennes.

Ces recherches ne sont donc qu’une goutte d’eau dans l’océan par rapport aux moteurs de recherche que nous connaissons mais il est intéressant de mettre le phénomène en lumière et des questions nous viennent à l’esprit :

  • Est-ce que ces alternatives offrant une recherche privée aux utilisateurs continueront à progresser une fois que l’affaire Snowden sera retombée ?
  • Est-ce que dans le futur, ces moteurs deviendront compétitifs par rapport à Google et autres Bing ?
  • Est-ce que cette alternative intéresse tous les internautes ?

Voilà autant de questions qui restent pour le moment en suspend.

3 réflexions au sujet de « Ces moteurs de recherche alternatifs qui montent »

  1. Hello,

    Je comprends pas trop pourquoi IxQuick a créé deux moteurs de recherche ? Enfin quel est leur objectif…
    Surtout que les deux moteurs, donc IxQuick et StratPage ne sortent pas les même résultats sur une requête identique…

    Si quelqu’un sait pourquoi :)

  2. Bah… les rebelles le sont jusqu’à ce que leurs comptes en banque comportent 7 zéros.
    Il y a fort à parier que ces moteurs soient une alternative jusqu’au moment où ils auront les moyens de se faire aussi gros que le boeuf.
    Et une nouvelle alternative naîtra (ou pas).

  3. Je ne vois pas pourquoi ils changeraient à l’avenir, c’est ça qui fait leur différence. Comme d’autres comme qui font leur différences en reversant une part de leur bénéfices à des associations caritatives comme goodseach ou charigle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>